Düsseldorf sous la neige

Düsseldorf

Samedi matin, réveil exceptionnel. Tout d’abord, le chien me réveilla en couinant – ce qu’il ne fait jamais d’habitude. Il posa sa tête à côté de moi et se mit à pleurer. Apparemment, il était bien parti pour en finir une fois pour toutes avec ma grasse matinée. Afin de me montrer à quel point il était décidé, il apporta une chaussette qu’il posa sur le lit. Puis, je l’entendis descendre l’escalier. Quand il revint, c’était pour m’apporter ma chaussure – heureusement, il eut la bonne idée de la déposer sur le tapis. Weiterlesen